Championnat de Bretagne Masculin D1 
5 octobre 2019, 13 h 30 min
Rennes GAA
6-9 - 3-10
Gwened Vannes Football Gaélique
Stade Jean Ménager
Toucans A

Rapport de Match

Les Toucans de Vannes, invaincus cette saison en championnat, affrontaient ce samedi 5 octobre 2019 à Guérande les Oies dociles de Rennes, elles aussi invaincues en championnat, pour le compte de la 1ère journée de D1. Un match au sommet où le 6ème du championnat de France (Rennes) devait impérativement tenir son rang face au 7ème du championnat de France (Vannes) et non moins champions de France de D2, rappelons-le aux supporters morbihannais.
Les vannetais se déplaçaient à 10, après les forfaits de Cédric Le Sergent (aducteurs), Jean-Baptiste Cautain (cuisse) et l’absence de Matthias Pallot (smartbox en marais de brière). Le renfort du coach-joueur Jean-marie Flageul (40 ans), de retour de son jubilé d’été aura fait du bien en pointe à l’équipe.
Après une entame de match musclée, durant laquelle vannetais et rennais occupaient alternativement le terrain adverse en enchaînant les bonnes vieilles bananes à droite et à gauche des poteaux, les rennais prenaient l’avantage en égrainant les points tel le vigneron les raisins de sa colère. Alors que Vannes prenait l’eau avec 6 points de retard, une construction collective et appliquée permettait à l’équipe de Monsieur Antoine Durrmann (cap.) de reprendre l’avantage à 5 minutes de la pause (7-6). Juste avant la mi-temps, tandis que les rennais n’avaient pas touché le ballon depuis 11 minutes et 37 secondes, ils reprenaient miraculeusement le contrôle du panneau d’affichage (9-7), non sans avoir été aidés par des approximations arbitrales, il faut bien le reconnaître, en toute objectivité. Depuis le début on vous le dit Monsieur l’arbitre !
Au retour des vestiaires, les vannetais gardaient en eux la confiance de la première mi-temps et reprenaient le contrôle du match (12-10). La seconde période, très accrochée, voyait peu à peu l’avantage tourner au profit des rennais, aidés par la sortie sur blessure (cuisse) de Monsieur Martin Renard, auteur d’un très beau but de raccro à l’entrée de la surface et d’un joli point pas piqué des hannetons. Réduits à neuf sans banc pour souffler, Vannes pouvait compter sur les beaux raffuts de Monsieur Yohann Kersuzan, auteur de 4 points, 7 cravates, 12 ceinturages, un coup de boule sub-abdominal, 3 contestations à base de “Mais il m’accroche là” ou “Nan mais c’est n’importe quoi” et encore “Mais c’est lui ! C’est lui !”.
En fin de match, et malgré un engagement sans faille, les buts de Monsieur Antoine Durrmann et les ultimes points de Messieurs Pierre Bouillet et Rémi Rupin ne permettaient pas aux vannetais, courageux, de réduire l’écart. Score final 6-9 (27) – 3-10 (19) pour Rennes.
Vannes aura montré un visage plus qu’encourageant pour la saison à venir. La présence de l’équipe technique de Nantes (Messieurs Rivoallan et Clavet #traitre) en observateurs avisés, attestait de l’inquiétude des futurs adversaires. Discipline, application et intelligence collective auront permis aux toucans de lancer leur saison avec les honneurs, malgré la défaite. Nous retiendrons que, tandis que les morbihannais étaient félicités par leur coach et par eux-mêmes, les rennais, abattus, se prenaient une cuisante soufflante par leur nouveau coach arrivé à l’intersaison, Monsieur Killian Latry (#enculédetraitre). D’aucuns disent que son transfert n’a pas encore été effectué et qu’il réfléchirait à reprendre le coaching de l’équipe D de Vannes.
Pour le compte de la première journée de D2, Vannes B recevra Liffré B le samedi 12 octobre à 14h, tandis que Vannes C visitera l’aquarium de Brest pour une sortie classe de mer.